L'amplificateur à la française

Rechercher

techniques de soudage

Il y a trois différentes techniques de soudage pour fabriquer un ampli:

La plus commune est le PCB (printed circuit board ) ou circuit imprimé, 99% des amplis sont montés en PCB.

Le principe est simple, les composants sont soudé sur une plaque en plastique sur laquelle a été tracé un circuit matérialisé par des pistes en cuivre. Cette technique, plus rentable, facilite l’automatisation du processus par des machines et la fabrication en série mais n’est pas la meilleure au niveau de la qualité du son.

En effet la mauvaise qualité du cuivre utilisé dans les PCB, le mauvais design du tracé du circuit , la longueur ,la quantité des câbles et des interconnexions, souvent trop importante et sont synonyme de pertes de fréquences et de dynamique.

Nous avons ensuite le montage sur « Turret board »,

les composants sont placés sur une plaque en plastique ou en carton qui dispose de plots à chaque extrémité sur lesquels sont soudés les composants. C’est la technique la plus utilisée dans les années 50 et 60 par tous les fabricants d’ampli, c’est un montage de qualité.

Le point par point ou montage « en l’air » est la première technique de soudage utilisée en électronique au début du siècle dernier.Les composants sont soudés directement entre eux et avec le moins de fil possible.Le montage est très résistant et épuré du superflu qui pourrait nuire à la dynamique et à la qualité du signal.